Slavery

From Wikimedia Commons, the free media repository
Jump to: navigation, search

Le Tableau Slavery s'organise par période chronologique, puis, par aire culturelle.
Il comprend des œuvres d'art, des documents d'archives numérisés issus des fonds publics et privés, des ouvrages du domaine public.

Définitions[edit]

Servitude, Serviteur[edit]

Serviteur, Encyclopédie Diderot & d'Alembert

Français : Serviteur. Les noms de maîtres & de serviteurs sont aussi anciens que l’histoire, & ne sont donnés qu’à ceux qui sont de condition & de fortune différente ; car un homme libre se rend serviteur d’un autre, en lui vendant pour un certain tems son service, moyennant un certain salaire. Or, quoique cela le mette communément dans la famille de son maître, & l’oblige à se soumettre à sa discipline & aux occupations de sa maison, il ne donne pourtant de pouvoir au maître sur son serviteur que pendant le tems qui est marqué dans le contrat ou le traité fait entr’eux. Les serviteurs mêmes, que nous appellons esclaves, ne sont soumis à la domination absolue & au pouvoir arbitraire de leurs maîtres que par infraction de toutes les lois de la nature. (D. J.).

Servitude, Encyclopédie Diderot & d'Alembert

Français : Servitude personnelle, est l’état d’une personne qui est l’esclave d’une autre. Voyez Esclave & Serf.

Esclavage, Esclave, Servage, Serf, Servante[edit]

Esclavage, Encyclopédie Diderot & d'Alembert

Français : Esclavage est l’établissement d’un droit fondé sur la force, lequel droit rend un homme tellement propre à un autre homme, qu’il est le maître absolu de sa vie, de ses biens, & de sa liberté. Esclave est celui qui est privé de la liberté, & qui est sous la puissance d’un maître, Louis de Jaucourt.
English: Slavery is the institution of one person owning another.
Português: A escravidão é a instituição de uma pessoa possuir outra.

Esclave, Encyclopédie Diderot & d'Alembert

Servage, Serf, Encyclopédie Diderot & d'Alembert

Français : Servage dans la langue française, vieux mot qui signifioit autrefois esclavage & servitude ; on eût pu le conserver pour enrichir la langue, du moins pour désigner l’état de celui qui sert un maître ; mais l’usage en a autrement décidé, il l’a banni & de la prose & de la poésie. (D. J.).

Serf / Servante, Encyclopédie Diderot & d'Alembert

Français : Serf, Grammaire & Jurisprudence, du latin servus, est une personne assujettie à certains droits & devoirs serviles envers son seigneur. L’état des serfs est mitoyen entre celui de la liberté & l’esclavage. En France, les bâtards & les aubains étoient serfs du roi.
Français : Servante en économie domestique, fille ou femme qui sert dans une maison.

Prolétariat, Prolétaire[edit]

Prolétariat, Prolétaire

Français : Prolétariat est, depuis l'Antiquité romaine, l'état, la condition du prolétaire. Au XIXème siècle, il devient Ensemble des prolétaires, autrement dit des travailleurs.

Propriété, Propriétaire[edit]

Propriété

Français : Propriété, (Droit naturel & politique.) c’est le droit que chacun des individus dont une société civile est composée, a sur les biens qu’il a acquis légitimement. Encyclopédie Diderot d'Alembert.

Propriétaire

Français : Propriétaire, (Jurisprudence) est celui qui a le domaine d’une chose mobiliaire ou immobiliaire, corporelle ou incorporelle, qui a droit d’en jouir & d’en faire ce que bon lui semble, même de la dégrader & détruire, autant que la loi le permet, à-moins qu’il n’en soit empêché par quelque convention ou disposition qui restraigne son droit de propriété. Encyclopédie Diderot d'Alembert.

Traite, Traite des Nègres[edit]

Français : Traite est un terme de Marine. C’est le commerce qui se fait entre des vaisseaux & les habitans de quelque côte. Traite des negres, (Commerce d’Afrique.) c’est l’achat des negres que font les Européens sur les côtes d’Afrique, pour employer ces malheureux dans leurs colonies en qualité d’esclaves. Cet achat de negres, pour les réduire en esclavage, est un négoce qui viole la religion, la morale, les lois naturelles, & tous les droits de la nature humaine. Louis de Jaucourt.

Etranger, Migrations[edit]

1591 - Culture de la canne à sucre aux Caraïbes.
Français : Etranger, en droit politique, celui qui est né sous une autre domination & dans un autre pays que le pays dans lequel il se trouve.
Français : Migration, est le déplacement d'une personne, d'un animal ou d'une chose d'un lieu dans un autre, en particulier d'un pays (émigration) dans un autre (immigration) pour des raisons politiques, sociales, économiques ou personnelles, et qui est le fait soit d'une population entière, soit d'individus s'intégrant dans un phénomène de société plus large. Cnrtl.fr/definition/Migration.

Les mots migration, émigration, immigration ne se trouve pas dans l'Encyclopédie/1re édition, 1751.

D'après le dictionnaire du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, migration est attesté dans Ac. dep. 1762. Il est emprunté au latin migratio, c'est-à-dire : «passage d'un lieu à un autre», de migrare. Voir migrer.

  • Jean de Vignay utilise "migration" en 1531 pour exprimer le «déplacement d'une population qui quitte un pays pour s'établir dans un autre», Jean de Vignay, Miroir historial, IX, 130 ds Delb. Notes mss, (Volumes I - II, Europeana, V, Europeana - ?)
  • P. Thévenin, en 1585 «métempsycose» (P. Thévenin, La sepmaine ou creation du monde, p.133 ds Rom. Forsch. t.32, p.105).
  • En 1770, Buffon décrit le «déplacement qu'accomplissent certaines espèces animales» (Buffon, Hist. Nat., Oiseaux, t.1, p.11)
  • En 1872, sous la plume de Bouillet, c'est le «déplacement d'individus parasites au cours de leur métamorphose» (Bouillet d'apr. FEW t.6, 2, p.79b).

Etat de la question[edit]

Les premiers temps de l'histoire de l'humanité[edit]

Protohistoire ()[edit]

La période historique dite "protohistoire" couvre le "néolithique" & âges des métaux : Âge du cuivre, Âge du bronze et Âge du fer.

Préhistoire ()[edit]

Antiquité ()[edit]

Babylone
Grèce
Rome

Epoque médiévale ()[edit]

Epoque moderne[edit]

Epoque contemporaine[edit]