Tour Saint-Nicolas

From Wikimedia Commons, the free media repository
Jump to: navigation, search
Français : Tour Saint-Nicolas.
La tour Saint-Nicolas (XIVème siècle) est, avec la tour de la Chaîne et la tour de la Lanterne, l'une des trois tours du front de mer de La Rochelle, et l'une des deux tours emblématiques du Vieux-Port. Elle a été classée monument historique en 1879.
L'inclinaison de la tour est due à un affaissement du terrain, lors de la construction.
La construction de la tour débute vers 1345, alors que la ville de La Rochelle est sous occupation anglaise. De longs pieux de chêne ferrés sont d'abord enfoncés dans la vase et calés à l'aide de pierres, puis l'ensemble est recouvert d'un radier (plancher de poutres), l'ensemble faisant office de fondations. Cependant, le poids de la tour et la nature instable du terrain provoquent tout de même son enfoncement et son basculement. Les constructeurs, qui ne parviennent pas à la redresser, décident de la stabiliser et interrompent le chantier.
Ce n'est qu'en 1372, date à laquelle La Rochelle redevient française, que le chantier reprend, symbolisant l'alliance entre Charles V, roi de France, et la ville. Il sera achevé en 1376. La tour est aujourd'hui encore inclinée de 2%, signe de l'enfoncement constaté pendant sa construction.
La rampe d'accès, qui permet aujourd'hui d'accéder au premier étage, n'existait pas à l'origine, et n'a été construite qu'en 1569.