User:Maurice Marcellin

From Wikimedia Commons, the free media repository
Jump to: navigation, search
Maurice Marcellin dit "moi" et Anna La Palmera. L'espagnol est ma langue maternelle, mais le français est devenu aussi ma langue. Maurice Marcellin n'est qu'un pseudonyme. Adios. Maurice
Un écrivain se met parfois dans la peau d'un personnage... Moi, je me mets parfois dans la peau d'une fille. Fidèle à mes ancêtres les aztèques qui se mettaient dans la peau des gens qu'ils sacrifiaient, je garde la peau d’une amoureuse et quand j'ai froid je la mets. J'avais en effet fait plonger ma lame rituelle dans sa chair, lorsque sa langue penetrait dans ma bouche. Le principal c'est que, malgré cela, elle est toujours vivante. Moi, par contre, je garde la blessure sur mon visage. ...mais les mexicains n'ont pas le monopole de la cruauté amoureuse. Dans l'education sentimentale des filles françaises: "Cette fleur sauvage / Qui fait des ravages / Dans les cœurs d'enfants / Pour toi, ma princesse / J'en ferai des tresses / Et dans tes cheveux / Ces serments, ma belle / Te rendront cruelle /Pour tes amoureux" -Maxime Le Forestier -