User talk:Vison

From Wikimedia Commons, the free media repository
Jump to: navigation, search

Image graphe frottement[edit]

Bonjour,

Je ne sais pas retrouver l'image concernée par mes remarques.

Ne voyez nulle méchanceté dans mes propos, je vis une retraite fort occupée et je vais parfois un peu vite. Même s'il semble que cette fois-ci je n'ai pas écrit au bon endroit, chacune de mes interventions est toujours signée. Je n'ai pas déterré la hache de guerre et je suis vraiment navré si j'ai pu vous blesser en quoi que ce soit.

Le problème avec les dessins est qu'ils figent une certaine vision des choses qui peut se révéler incomplète, fausse ou inexacte. La tribologie est un domaine extraordinairement complexe où les idées préconçues sont légion et l'on trouve beaucoup d'âneries à ce sujet dans les livres de mécanique. En particulier, s'il est vrai que le frottement statique est le plus souvent supérieur au frottement dynamique, cette règle est loin d'être générale. Pour les embrayages et les freins automobiles, par exemple, on recherche au contraire des couples de matériaux tels que le facteur de frottement augmente avec la vitesse de glissement, pour éviter les vibrations. La difficulté de mettre au point des garnitures sans amiante est un des aspect de cette question.

Le wikilivre de tribologie que j'ai rédigé vous en dira plus à ce sujet. Le connaissez-vous ?

Amicales salutations. Jean-Jacques MILAN 13:40, 6 November 2005 (UTC)


Avec le wikilivre vous avez donc de la lecture pour les longues soirées d'hiver ;-) Je vous remercie en tous cas pour votre indulgence car c'est vrai que mon intervention était fort maladroite et mal placée.
Ceci dit, je crois qu'il faut insister avec les élèves sur deux choses :
  • la phase d'adhérence, qui existe avec ou sans lubrification, et dans laquelle la composante tangentielle de l'action de contact s'oppose très exactement à la sollicitation tangentielle tendant à provoquer le glissement, d'où l'importance à mes yeux de l'angle de 45° qui traduit l'égalité des normes.
  • la phase de glissement, où l'on peut rencontrer toutes les variations possibles du facteur de frottement en fonction de paramètres comme la lubrification, la vitesse de glissement, l'évolution de cette vitesse au cours du temps, la température, etc. Avec les garnitures de freins et d'embrayage fonctionnant à sec, il n'y a pas de pic et le segment à 45 ° peut être prolongé par un autre légèrement ascendant. Pour les freins de chemin de fer où des patins en fonte frottent directement sur les bandages de roues (il en existe encore ...) le facteur de frottement est pratiquement constant et proche de 0,1 au-delà d'une vitesse de glissement de 50 km/h mais il grimpe jusqu'à 0,3 lorsque l'on s'approche de l'arrêt complet, le mécanicien doit serrer fortement les freins quand il roule à haute vitesse et les desserrer progressivement jusqu'à l'arrêt complet pour éviter le blocage toujours catastrophique des roues. Avec le PTFE glissant sur l'acier à des vitesses de l'ordre du mm/s le facteur de frottement vaut environ 0,02 mais il peut atteindre 0,3 et plus si la vitesse augmente jusqu'à 1 m/s. Si, après avoir augmenté la vitesse, on la diminue, on ne retrouve pas les valeurs initiales, mais plutôt 0,1 à 0,2. Les qualités frottantes peuvent être plus ou moins reconstituées, selon les nuances du matériau, après un temps de repos plus ou moins long. En présence de lubrifiant les choses peuvent être plus simples (facteur de frottement pratiquement indépendant de la vitesse de glissement) ou encore plus compliquées (baisse rapide d'un facteur 100 ou plus puis remontée lorsque la vitesse de glissement augmente, par exemple).
Face à tous ces phénomènes, j'ai toujours conseillé à mes étudiants de considérer, pour les cas les plus simples, un modèle représenté par un segment oblique prolongé par une droite horizontale, conformément aux lois d'Amontons-Coulomb, en les invitant à la plus grande prudence, et souvent à d'autres choix, lors de la conception des mécanismes industriels.
C'est bien volontiers que je répondrai à vos questions, si vous en avez, et je suis ouvert à toutes les suggestions en vue d'améliorer le wikilivre.
Amicales salutations. Jean-Jacques MILAN 23:36, 7 November 2005 (UTC)