Chromatographie d'un extrait de clou de girofle

From Wikimedia Commons, the free media repository
Jump to navigation Jump to search
Français: Cette galerie illustre la chromatographie d'un extrait de clou de girofle.
Obtention de l'extrait

Par hydrodistillation de clous de girofle écrasés, on a obtenu un distillat d'eau et d'huile essentielle de clou de girofle. On a ensuite extrait l'huile essentielle à l'aide de cyclohexane. La phase organique obtenue n'a pas été séchée, et on en a fait la chromatographie (l'extrait cyclohexane + huile de clou de girofle se trouve dans le flacon bouché sur la photo représentant le matériel).

Préparation de la chromatographie

Sur une plaque d'aluminium recouverte de silice (plaque à chromatographie), on a tracé au crayon à papier un trait de dépôt, avec deux croix repérée par H (pour le produit issu de l'hydrodistillation) et C (pour le produit commercial). Sur la croix H on a déposé à l'aide d'un cure-dent un peu d'extrait obtenu. Sur la croix C, on a déposé un peu d'un mélange de 3 gouttes d'eugénol commercial (dans le petit flacon sur la photo matériel) avec du cyclohexane (mélange fait dans le bécher représenté). La plaque a été déposée dans la cuve à chromatographie, où se trouvait un fond d'éluant (composé de 94% toluène + 6% éthanol), et recouverte d'un verre de montre.

Révélation
À la fin de la chromatographie, la plaque a été sortie, puis séchée à l'air, et ensuite révélée à l'aide d'un bain d'une solution de permanganate de potassium. Le résultat montre que l'huile de clou de girofle est essentiellement composée d'eugénol, la deuxième tache, plus haut sur la colonne du produit distillée, correspond à de l'acétyleugénol (également présent dans le clou de girofle). Les différentes photos montrent que le résultat s'altère vite : la plaque est beaucoup moins lisible une heure après.