Commons:Comment détecter les violations de droit d'auteur

From Wikimedia Commons, the free media repository
Jump to: navigation, search
Cette page du projet dans d’autres langues :
English |

Souvent, les gens importent des fichiers multimédias, en particulier des photographies, qui ne répondent pas aux exigences de Commons en matière de licence. Cela peut être fait de bonne foi. Aussi voici un petit guide permettant de détecter les violations de droit d'auteur probables.

Il n'est pas possible de détecter toutes les violations de droit d'auteur, cependant un grand nombre d'entre elles peut être facilement repéré, en particulier en surveillant Special:Newimages et en ayant en tête certains des indices les plus communs, décrits ci-dessous.

Photographies de photographes professionnels
Très peu d'entre eux accordent une utilisation libre de leurs images ; vous pouvez contacter le photographe, en utilisant un modèle d'e-mail, si quelqu'un prétend être le photographe en question ou avoir obtenu une autorisation sans preuve concrète.
Dans les rares cas où un photographe professionnel a accordé une autorisation, celle-ci doit être valide (pas de restrictions à Wikipedia/Wikimedia, pas de clause "non-commerciale"...) et envoyée à permissions-commons@wikimedia.org.
Photographies de célébrités, de groupes de rock, etc.
Toutes ces photos ne sont pas des violations de copyright, mais certains signes sont révélateurs :
  • Les photos où les personnes en question posent pour le photographe (qui a peu de chances d'être un amateur mais plutôt un professionnel qui a moins de chances d'utiliser une licence libre)
  • Images en faible résolution, venant probablement d'un site Web ; les photographes ont accès à des photos de meilleure résolution.
Quand des photos sont prises en concert ou en public, l'auteur précise en général les conditions dans lesquelles la photo a été prise, et la photo a plus de chances d'être en haute résolution.
Photographies d'objets ou selon des angles non accessibles au public
En général, seuls les professionnels ont accès aux endroits « réservés à la presse » où les angles de vue sont les meilleurs (point de départ d'une course, ...)
Aperçus (image en très basse résolution)
Ils indiquent que la photo provient probablement d'un site Internet.
Licences bizarres
Par exemple, à part les captures d'écrans et les icônes des logiciels libres, peu d'images sont sous licence GNU GPL ou d'autres licences de logiciels libres. De même, certains personnes utilisent le bandeau "PD-Self" au hasard.
Art moderne
Les sculptures, peintures et autres oeuvres sont sous copyright dans la plupart des pays, et les photos de ces oeuvres de même.
Utilisateurs suspects
Les utilisateurs qui importent régulièrement des fichiers copyrightés sont à surveiller, même quand ils prétendent être l'auteur des fichiers incriminés.