User:Marie-Claude Vidal

From Wikimedia Commons, the free media repository
Jump to: navigation, search



Marie-Claude Vidal


Peintre du reflux & mondanités du flux


Florilège


Deux trois petites choses que l'on sait d'elle[edit]

ou l'art et la manière de parler de soi à la troisième personne afin de douer de parole un double numérique


Un jour ça lui est tombé dessus et pourtant la vie continue.

Elle avait 44 ans et dit s'en souvenir comme si c'était hier. Depuis elle fait ses classes et le concède, elle avait été une bleue!

Si tu veux la paix prépare la guerre.

Elle apprit qu'à survivre, une autre dimension pouvait s'ouvrir à elle. Moins sensorielle certes et néanmoins nécessaire.

Elle entrait alors dans la chose mentale. Caniveau, ruelle, rue, puis boulevard et avenue vers l'Elysée du philosophe qui prend son temps pour apprendre à mourir. Rien n'est plus drôle que le malheur des hommes (il parait), c'est dire combien l'hilarité des femmes est irréductible, au début... ensuite elles s'habituent.

Pour tenir, elle a voulu faire l'artiste. Seule façon qu'elle ait trouvé pour préserver d'essentielles fonctions vitales : le désir et le plaisir. https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cardinaux_et_sommit%C3%A9s.png


Et très vite elle s'est mise à trafiquer de l'abstrait. Par dessus un paysage virtuel, elle a construit des cachettes pour trésors digitaux inframenus. Le cognitif algorithmique (ou procédural) a dit: Donnez moi un champ de signes à explorer! et elle s'y est mise.


Marie-Claude Vidal again

Il faut préciser qu'à 50 ans elle avait obtenu un diplôme national d'artiste plasticienne de poche (au moyen d'un mémoire constitué des trois cents premières pages sur le fameux "réseau social numérique": Facebook. ) Puis un master transdoc. Tout ça de main de Maîtresse en absurdités et dans l'excellente école d'art de Perpignan, laquelle était alors dirigée par le non moins excellent Jordi Vidal [Vidal].



des clous 2


Peut-être était-ce pour palier à la disparition du collectif qu'on la vit, avec ardeur, s'initier au connectif. Depuis, on sait que, même imperceptible, elle hante les Internets car ce sont ses domaines: Utopie/Uchronie. Tout en restant bien réelle et concrète, elle bâtit au creux de ces interzones une petite légende. Toute fictive bien sûr!

Chercherait-elle ici, dans les grands enchevêtrements de la bande passante, circulant par bans de données dans les cables marins (menacées par de terribles requins), à travers la longueur des hyper textes, une forme de postérité? Quelque chose qui, suivant un fil, la prolongerait?

On ne le sait pas!

Mais comme dit l'autre, le récit reste l'ultime délinquance.


https://ladivavidal.wordpress.com/author/ladivavidal/



˙ǝsuǝɯɯı ʇsǝ ǝɥɔɐʇ ɐ⅂ ˙ǝɔuǝpıʌǝ¿ן ɹǝuınbɐʇ ǝp ǝıoɾ ɐן ɔǝʌɐ ıssnɐ sıɐɯ ǝpnʇıʇɹǝɔuı¿ן ǝp ǝnbsıɹ ǝן ɔǝʌɐ ǝsıɹd nɐ uoıʇsǝnb ɐɯ ɔǝʌɐ ǝssɐd ǝɾ 'ısuı∀ ˙uoıʇɐƃǝu ɐן ǝp ǝuuoıdɯɐɥɔ ǝun 'ǝןɐɔıpɐɹ ǝʇıʌıʇɔǝɾqns ǝun 'ǝuıuıɯǝɟ uoıʇɐɯɐןɔoɹd oʇnɐ¿ן ǝp ǝpuǝƃǝן ǝun 'ǝןɹɐd snoʌ ınb ǝuǝƃıpuı ǝıuǝƃ ʇuɐןןıɹq un ʇsǝ¿Ↄ ˙sǝɯɹɐן sǝp ǝǝןןɐʌ ɐן suɐp suossıoɯ ʇǝ sǝɯɹǝ⅁ ˙ɹıuǝʌ ɐ suoıʇsǝnb sǝp sǝɔuǝɯǝs sǝן ʇuǝʌnoɹʇ ǝs sǝʇןoɔǝɹ ǝʇʇǝɔ suɐpǝ◖ ˙ ǝʇıɹnʇɐɯ ɐן ʇuɐuƃıǝʇʇɐ suoıʇɐuıɯɹǝƃ ǝp ǝʇןoɔǝɹ ǝun ʇuos sǝsuodǝɹ sǝ⅂ ˙ǝnssı suɐs ǝıoʌ ǝun ǝɹıɐɟ uǝ ɹnod uıɯǝɥɔ un ɹǝɹɹɐq ʇsǝ,ɔ ǝsuodǝɹ ǝun¿p ɟıʇıuıɟǝp ǝɹǝʇɔɐɹɐɔ nɐ ɹǝɯɹoɟuoɔ ǝS ˙ɹnǝd ɹıoʌɐ sɐd ǝu ʇsǝ¿ɔ 'ǝɹqıן ǝɹʇ3 ˙ɹǝɥɔ ʇıɐɹǝʇnoɔ ınb 'ǝɥɔǝdɯǝ uıɯǝɥɔ ǝssnoɹqǝɹ un 'ǝƃıןqo ǝʇnoɹoʇnɐ,p ǝnbodǝ 'ɹǝnbsıᴚ ˙ǝɯoᴚ ɹǝnbsıᴚ ˙uoıʇɐuıʇsǝp ǝun ɹǝnbsıɹ ʇsǝ,ɔ uoıʇɔǝɹıp ǝun ɹǝnbsıᴚ ˙ǝʇıns ǝp ısuı∀ ˙ǝɹnsǝɯ ɐ ʇǝ ɹnɟ n∀ ¡zǝןI∀ ˙ɹǝןן∀ ˙ǝɹɹǝ,p sǝuƃıן ʇǝ sǝʌıɹǝ◖ ˙sɐd uos snos ǝɹɹǝʇ ɐן ǝɹʇʇǝW ˙pǝıd np ɹǝןnoℲ ˙ǝʇuǝs ǝun ɹǝɔɐɹ⊥ ˙ǝʌnoɹʇ ǝs ןı no 'suıoɯ nɐ ʇnoʇ 'ɐʌ ןı no ǝɥɔɐs ןı,nΌ ˙ǝnbıʇǝɥʇsǝ ǝpnʇıʇɐן ɐs ʇǝ ǝnbıɥʇǝ ʇǝ ǝnbıʇıןod ǝpnʇıƃuoן ɐs ǝsıɹʇıɐɯ ןı,nb 'ǝnbıʇǝHoԀ ǝıʌ ɐן ǝp ɹnǝʇɔɐ un,p ǝɹpuǝʇʇɐ,p ʇıoɹp uǝ uo-ʇsǝ ıssn∀ ˙ǝɹpɹǝd ǝs ǝp ǝuıǝd snos 'ǝɹʇıɐuuoɔ ǝɹıɐɟ ɐן ǝp ʇǝ uoıʇısod ɐs ǝɹʇıɐuuoɔ ǝp ʇıop ǝs ǝɹıɐʇıןos ɹnǝɥɔɹɐɯ ʇno⊥ ˙sǝɯɹɐן sǝp ǝǝןןɐᴧ ıssnɐ ǝʇıp ǝɹǝıɹıɐןɔ ɐן ǝɹʇuǝɔ n∀ ˙uǝıɹ ʇsǝ,ן ∀ ˙uǝıɹ ʇsǝno,ן ∀ ˙uǝıɹ pɹou n∀ ˙uǝıɹ pns n∀


http://www.dailymotion.com/Marieclaudevidal#video=xq6wa4



Chevalier de la dentelle


Florilège