User:Rama/Bases pratiques de la photographie

From Wikimedia Commons, the free media repository
Jump to: navigation, search

Exposition[edit]

La photographie fixe un flux de lumière sur une surface sensible (film chimique ou capteur électronique). Les trois paramètres sur lesquels il est possible de jouer sont

  • le temps de pause
  • le diaphragme
  • la sensibilité du capteur

Chacun de ces paramètres permet d'admettre plus de lumière au détriment d'une autre grandeur (la profondeur de champs par exemple). A moins de conditions de lumière idéales, le choix de l'exposition est un compromis qui vise à obtenir une luminosité suffisante en négociant des valeurs suboptimales mais acceptables pour les paramètres.

Temps de pose[edit]

Le temps de pose est l'intervalle de temps pendant lequel le capteur est exposé à la lumière. Plus le temps de pose est long, plus la quantité de lumière admise est grande.

Flou de bougé[edit]

L'inconvénient d'un temps de pause trop long est que l'appareil a le temps de bouger dans la main de l'utilisateur. Cela occasionne le flou de bougé. Pour des raisons biomécaniques, il est impossible de ne pas trembler légerement lorsque l'on tient un appareil à la main.

Les mouvements de la main sont sensibles dès le 1/50e de seconde. Les longues focales amplifient ce mouvement, de sorte que le temps de pause minimum admissible diminue. Pour un capteur 24x36mm, on donne la règle de 1/100e de seconde pour une focale de 100mm, 1/200 pour 200mm, etc.

Filé et gel de mouvement[edit]

On peut vouloir délibérément jouer sur un temps de pause long pour mettre un mouvement en évidence.

Avec un appareil immobile, cela permet de mettre en évidence le mouvement par rapport à l'arrière-plan. Par exemple, on emploierait un temps relativement long pour photographier une fontaine de façon à ce que l'eau apparaisse comme un flux de masse, plutôt que comme une série de gouttelettes figées dans l'espace. C'est aussi la façon dont on photographie un éclair.

Avec l'appareil mobile, suivant le sujet, on peut obtenir un sujet net sur un arrière-plan filé. Cela met en valeur le mouvement d'un objet donné. C'est une technique difficile.

A l'inverse, on peut vouloir employer un temps de pause très bref pour mettre en évidence un état transitoire. C'est un but souvent recherché en photographie sportive.

Pixels chauds[edit]

Un temps de pause particulièrement long augmente la probabilité que certains pixels d'un capteur se déclenchent intempestivement. Les pixels qui ont une tendance à se déclencher ainsi sont appelés "pixels chauds". Ce problème se corrige facilement en post-traitement par soustraction d'une image témoin.

Diaphragme[edit]

Le diaphragme est un anneau de diamètre variable qui permet d'admettre plus ou moins de lumière. Plus le diaphragme est fermé, plus la profondeur de champs augmente.

La profondeur de champs devrait idéalement être suffisante pour que l'ensemble du sujet soit net, et pas plus pour que l'arrière-plan soit flou, de façon à le séparer du sujet. En pratique, la valeur de l'ouverture varie selon le domaine:

  • en photographie d'action de nuit, comme la luminosité est le problème majeur, le diaphragme est aussi ouvert que possible
  • en portrait, il faut bien séparer le visage du sujet de l'arrière-plan. Le diaphragme est très ouvert, autour de f/3.5
  • en paysage, on cherche à être dans le domaine de piqué optimal de l'objectif, qui se situe en général autour de f/8 ou f/11
  • en macrophotographie, le diaphragme est très fermé, de façon à obtenir une profondeur de champs suffisamment grande pour englober tout le sujet.

La résolution des objectifs varie en fonction de l'ouverture. Optimale pour une valeur d'ouverture moyenne, elle se déteriore pour les très grandes et très petites ouvertures. Le domaine d'ouverture qui donne la meilleure résolution s'appelle « sweet spot », et est en général autour de f/8 ou f/11.

Les valeurs d'ouverture maximale et minimale dépendent de l'objectif, et sont mesurées en puissances de 2 (f/1, f/1.2, f/1.4, f/2, f/4, f/8, ..., f/32). Les objectifs très lumineux montent jusqu'à 1.4, voire à f/1 ou f/1.2. Ces objectifs sont très chers ; à pleine ouverture, ils perdent de leur résolution, et la profondeur de champs est extrèmement mince. En revanche, ils permettent alors de photographier sans flash dans des conditions de lumière extrèmement faible, comme à la lueur des lampadaires la nuit.

Sensibilité du capteur[edit]

La sensibilité du capteur est la capacité du capteur à former une image avec une quantité de lumière donnée. Une sensibilité élevée permet de former une image avec peu de lumière.

Les films à haute sensibilité ont un grain plus gros que les films basse sensibilité.

Les capteurs numériques réglés sur de hautes sensibilités produisent du bruit. Le bruit est d'autant plus important que la densité de pixels est grande, c'est pourquoi les petits capteurs haute résolution des appareils compacts sont bien plus bruités que ceux des appareils plein format.

Longueur focale[edit]

La longueur focale est ce que l'on voit varier lorsque l'on zoome. La variation de focale a deux effets: le rapprochement apparent du sujet, et le rendu des perspectives.

Rapprochement[edit]

Une longue focale donne un effet de longue-vue. Une courte focale, ou grand angle, permet de voir sur un angle important.

Rendu des perspectives[edit]

Une longue focale « aplatit » les perspectives. Une courte focale souligne les perspectives.

Pour cette raison, il est préférable de faire les portraits avec des focales longues, de façon à ne pas avoir un nez disproportionné et des oreilles toutes petites perdues dans le lointain.