File:Retraite de Constantine 1836.jpg

Une page de Wikimedia Commons, la médiathèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fichier d’origine(1 400 × 751 pixels, taille du fichier : 290 Kio, type MIME : image/jpeg)

Description[modifier]

Auteur
Description
Français : Episode de la retraite de Constantine en novembre 1836, le carré du maréchal Changarnier attaqué par les arabes.
Date
Technique/matériaux estampe
Dimensions Height 16 cm - Width 29 cm
Musée national du Château de Versailles (Versailles)
Historique de conservation

Si la conquête de l’Algérie décidée par Charles X en 1830 et poursuivie par son successeur Louis-Philippe donna très rapidement le contrôle d’Alger à la France, il en est allé différemment pour le reste du pays. Les régions montagneuses orientales ont résisté à la conquête française pendant des années. Le personnage d’Abd El-Kader est l’emblème même de cette insoumission. La ville de Constantine, principal centre urbain de l’Est algérien, a constitué un enjeu non négligeable. Par deux fois les troupes françaises ont essayé de s’en emparer. En 1836, la tentative des troupes du général Clauzel se solda par un échec retentissant. Puis en 1837, la seconde opération commandée par le Général Damrémont parvint à s’emparer de la cité, en particulier grâce à la percée décisive des zouaves du colonel de Lamoricière.

Les estampes d’Auguste Raffet traitent de ces deux expéditions militaires. Cet artiste né en 1804, année du couronnement de Napoléon Ier, a toujours été inspiré par les représentations militaires. Celles de la grande Armée et des campagnes napoléoniennes occupent une place de choix dans son œuvre mais celles des guerres postérieures, comme la conquête de l’Algérie, ont également constitué un sujet d’inspiration majeur. Les deux premières estampes présentent des épisodes de la retraite de 1836, lorsque l’armée française dut reculer face à la résistance algérienne, la troisième est quant à elle une vision de 1837, au moment où les troupes étaient parvenues à s’introduire dans la ville de Constantine.
Source/Photographe www.histoire-image.org
Autorisation
(Réutilisation de ce fichier)
Ceci est une reproduction photographique fidèle d'une œuvre d'art originale en deux dimensions. L'œuvre d'art elle-même est dans le domaine public pour la raison suivante :
Public domain

Cette œuvre est également dans le domaine public dans tous les pays pour lesquels le copyright a une durée de vie de 100 ans ou moins après la mort de l'auteur.


Dialog-warning.svg Vous devez aussi inclure un modèle indiquant pourquoi cette œuvre est dans le domaine public aux États-Unis.

Ce fichier a été identifié comme étant exempt de restrictions connues liées au droit d’auteur, y compris tous les droits connexes et voisins.

La position officielle de la Fondation Wikimedia est que « les représentations fidèles des œuvres d'art du domaine public en deux dimensions sont dans le domaine public et les exigences contraires sont une attaque contre le concept même de domaine public ». Pour plus de détails, voir Commons:Quand utiliser le bandeau PD-Art.
Cette reproduction photographique est donc également considérée comme étant élevée dans le domaine public.

Merci de noter qu'en fonction des lois locales, la réutilisation de ce contenu peut être interdite ou restreinte dans votre juridiction. Voyez Commons:Reuse of PD-Art photographs.

Historique du fichier

Cliquer sur une date et heure pour voir le fichier tel qu'il était à ce moment-là.

Date et heureVignetteDimensionsUtilisateurCommentaire
actuel11 avril 2012 à 23:21Vignette pour la version du 11 avril 2012 à 23:211 400 × 751 (290 Kio)Dzlinker (discussion | contributions)
  • Vous ne pouvez pas remplacer ce fichier.

Aucune page n'utilise ce fichier.

Utilisations du fichier sur d’autres wikis

Les autres wikis suivants utilisent cette image :